Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 septembre 2017

Pourquoi n'avons-nous pas toutes et tous les mêmes droits ?

débat animé par Jade et Marta,
septembre 2017

Jade a écrit le texte suivant :

Pourquoi ?

Pourquoi des enfants peuvent-ils manger
alors que d'autres non ?

Pourquoi des enfants vont-ils à l'école
et d'autres non ?

Pourquoi des enfants peuvent-ils
apprendre tandis que d'autres non ?

Pourquoi des enfants
n'ont ils pas les mêmes droits que d'autres ?

Je me le demande
et redemande :
Pourquoi n'avons-nous pas tous
les mêmes droits ?

Jade, deuxième année du cycle 3.

Nous avons eu une discussion par rapport aux questions qu'elle pose dans son texte.

Voilà ci-dessous ce que nous en avons dit : 

Normalement, tous les enfants devraient avoir les mêmes droits n'importe où sur Terre mais nous savons que ce n'est pas tout à fait vrai...
Il y a beaucoup d'enfants qui ont peu de droits ou même pas de droit du tout.

Dans plusieurs pays des enfants ne peuvent pas aller à l'école, ne peuvent pas se soigner, se nourrir, se loger correctement.
Dans certains pays des enfants sont obligés de travailler comme des adultes, ou même de faire la guerre.
Dans d'autres pays, des enfants sont encore en esclavage.

Il y a des endroits où les enfants appartiennent aux adultes, qui peuvent tout décider pour eux, de leurs vies, de l'avenir et les parents, les adultes (comme les maitres et les maîtresses) ont le droit de les battre alors que dans d'autres pays les adultes n'ont absolument pas le droit de mettre une fessée, une claque à des enfants, même les leurs.

Il y a des pays où l'école est gratuite, ouverte à tous les enfants alors qu'il y a des pays où l'école est payante, et les familles pauvres ne peuvent donc pas inscrire leurs enfants.

Si les enfants dans le monde n'ont pas les mêmes droits c'est aussi parce que les adultes n'ont pas les mêmes droits... et souvent c'est à cause de problèmes d'argent, de richesses, de racisme, de religions différentes.

Certains n'ont pas assez d'argent pour vivre correctement, d'autres en ont beaucoup trop, c'est mal partagé.

Si des enfants n'ont pas les mêmes droits que d'autres c'est aussi une question de respect :
Par exemple à l'école, comme notre classe qui travaille avec des enfants d'un IME (Institut Médico Educatif), nous devrions les accueillir correctement, sans moquerie, sans peur,...
Même chose quand nous accueillons des enfants de l'ULIS.

Plusieurs d'entre-nous on dit qu'en Afrique il y avait des pauvres...
Ce n'est pas tout à fait vrai : Il y a dans certains pays d'Afrique beaucoup de pauvres mais aussi des riches.
C'est même le cas en France où il y a des gens très pauvres qui vivent dans la rue, n'ont pas de logement, ont du mal à se nourrir, se chauffer, s'habiller et dont les enfants ne peuvent pas aller à l'école... qui pourtant est gratuite mais dans ce cas ça n'est plus la priorité.

D'autres ont aussi dit qu'en Afrique il n'y avait pas à manger car il faisait trop chaud pour cultiver des légumes et des fruits...
Ce n'est pas tout à fait vrai non plus : Des légumes, des fruits poussent aussi en Afrique mais parfois effectivement le climat peut être responsable de sécheresse (manque d'eau) qui pose des problèmes aux cultures mais il y a aussi des guerres qui peuvent tout détruire ou des cultures qui sont faites non pas pour nourrir les habitants mais pour être vendues dans d'autres pays, souvent les plus riches.
Mais il n'y a pas qu'en Afrique que cela se passe : ça existe aussi dans certains pays d'Asie, d'Amérique du Sud.
Ces pays sont appelés les pays du Tiers Monde et quand on est enfant pauvre de ces endroits, malheureusement on n'a pas les mêmes droits, la même chance qu'un enfant d'une famille riche.

Parfois des familles de ces pays pauvres s'enfuient et tentent de se réfugier en France, dans d'autres pays d'Europe où ils espèrent pouvoir mieux vivre.
Ils y sont parfois mal accueillis et vivent dans des camps ou sont même renvoyés dans les pays qu'ils ont fuis.
Ce sont des réfugié-e-s, des migrant-e-s.
Heureusement parfois aussi ils sont bien accueillis et sont aidés.
On peut donc dire que les enfants de ces familles n'ont pas les mêmes droits alors qu'ils devraient les avoir.

Depuis le 20 novembre 1989 a été écrit la Convention Internationale des Droits de l'enfant (la CIDE) qui dit que les enfants ont les mêmes droits que les adultes.

Mais depuis 1789 existe aussi la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (Homme ici veut dire hommes ET femmes) qui dit par exemple que tous les Hommes naissent libres et égaux en droit.

Dans les lois, nous devrions toutes et tous être égaux mais comme ce n'est pas vrai, il faut encore que des gens, des associations, des pays fassent des actions pour y arriver.

Mais nous aussi nous pouvons faire des choses : à l'école, dans la rue, en devenant adultes...

Malheureusement ce n'est encore pas le cas de partout, c'est pour cela que le texte de Jade qui pose ces questions est important :
- pour ne pas oublier la chance que peuvent avoir de nombreux enfants et adultes dans le monde
- pour ne pas oublier non plus que d'autres n'ont pas cette chance et qu'il est important de les aider à y arriver...
 

En France, mais aussi ailleurs dans le monde des associations travaillent pour que les enfants puissent avoir partout les mêmes droits, une meilleure vie.
C'est le cas de l'UNICEF.

Mouans-Sartoux est une ville "amie des enfants" ce qui veut dire qu'à Mouans-Sartoux les adultes essaient de faire du mieux possible pour que les enfants vivent bien...

Jade a raison, elle l'a d'ailleurs écrit dans un autre texte, nous sommes toutes et tous différents et ce devrait être une chance de pouvoir vivre ensemble pour se découvrir, apprendre...

A l'école, nous...

A l'école, 
   nous apprenons
   à lire, écrire, compter...
Mais,
   nous apprenons aussi
   à vivre
   ensemble.
Car, même si nous ne sommes
pas tous pareils,
   nous vivons 
   ensemble !

Jadedeuxième année du cycle 3.

En cliquant ICI,
les articles "principaux" de la CIDE.

En cliquant ICI,
des renseignements divers.

Écrire un commentaire