Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 04 avril 2017

Le printemps des poètes, par les parents (10)...

Chaque année, en mars a lieu, le printemps des poètes...
Un moyen de faire re-découvrir la poésie.

Cette année, les parents de la classe du cycle 3 sont invités à nous communiquer pendant deux semaines les poèmes qu'ils apprécient, qui les ont marqués.

Aujourd'hui, après des poèmes personnels de la grand-mère de Jade, de la maman de Maxime, deux poèmes de Jacques Prévert proposés par la grand mère d'Emile.
Merci...

logo_pdp.jpg

Chanson du vitrier...

Comme c'est beau
ce qu'on peut voir comme ça
à travers le sable
à travers le verre
à travers les carreaux
tenez par exemple
comme c'est beau
ce bûcheron
là-bas au loin
qui abat un arbre
pour faire des planches
pour le menuisier
qui doit faire un grand lit
pour la petite marchande de fleurs
qui va se marier
avec l'allumeur de réverbères
qui allume tous les soirs les lumières
pour que le cordonnier puisse voir clair
en réparant les souliers du cireur
qui brosse ceux du rémouleur
qui affûte les ciseaux du coiffeur
qui coupe le ch'veu au marchand d'oiseaux
qui donne ses oiseaux à tout le monde
pour que tout le monde soit de bonne humeur.

Jacques Prévert.

 

L'école des beaux-arts.

Dans une boîte de paille tressée
Le père choisit une petite boule de papier
   Et il la jette
   Dans la cuvette
      Devant ses enfants intrigués
Surgit alors
Multicolore
   La grande fleur japonaise
   Le nénuphar instantané
      Et les enfants se taisent
      Emerveillés
Jamais plus tard dans leur souvenir
Cette fleur ne pourra se faner
   Cette fleur subite
   Faite pour eux
   A la minute
   Devant eux.

Jacques Prévert.

Écrire un commentaire